Assurance auto : autant de formules… que d’assureurs

Les compagnies d’assurance proposent généralement trois niveaux de garantie pour votre véhicule : l’assurance « au tiers », l’assurance « intermédiaire », et l’assurance « tous risques ». Toutefois ces formules ne sont pas standardisées, ni réglementées. Les assureurs sont libres d’inclure les garanties de leur choix dans chaque contrat. Autrement dit, une assurance « tous risques » ne sera pas la même chez AXA, la MAAF ou ALLIANZ.

Autre différence à prendre en compte pour comprendre et comparer deux contrats d’assurance auto : les franchises et conditions pour bénéficier d’une garantie. Montant de la franchise, plafond de remboursement, conditions à respecter pour être indemnisé… En y regardant de plus près, certains contrats se révèlent parfois moins intéressants qu’il n’y paraît !

Enfin, en complément des garanties d’assurance, il est important de prendre en compte les garanties et services d’assistance inclus dans un contrat auto : dépannage, remorquage, prêt d’un véhicule… Utiles et précieux, ces services apportent un vrai confort en cas de sinistre. Mais là encore, ils diffèrent d’un contrat d’assurance auto à l’autre.

Les trois principales formules d’assurance auto

> L’assurance auto « au tiers »

Aussi appelée « garantie responsabilité civile », cette formule correspond au minimum en matière d’assurance auto. C’est une garantie obligatoire, tout véhicule en circulation devant être assuré. Elle couvre les dommages matériels et corporels que vous pourriez causer à un tiers : autre conducteur, piéton, passager de votre véhicule…
Par contre, cette assurance ne protège pas le conducteur, ni son véhicule. En cas d’accident, vous ne toucherez donc aucune indemnité, sauf si c’est un tiers à l’origine du sinistre, auquel cas son assurance vous couvre.

> L’assurance auto « intermédiaire »

C’est une formule d’assurance dont le prix et les garanties offrent un compromis à l’assuré. En complément de la responsabilité civile, ce type de contrat propose des garanties liées aux dommages dont peut être victime le véhicule : « bris de glace », « incendie », ou encore « vol » sont souvent proposés. Les services d’assistance sont également plus nombreux qu’avec l’assurance « au tiers ».

> L’assurance auto « tous risques »

C’est la formule haut de gamme de l’assurance auto, avec des garanties élargies, comme celles qui protègent le « contenu de la voiture » ou les « accessoires » dont elle est équipée. Les sinistres dont pourrait être victime votre voiture sont globalement bien pris en charge. Toutefois, souscrire une assurance « tous risques » ne signifie pas que vous êtes couvert contre tous les risques. Votre contrat n’intègre pas forcément toutes les garanties, comme la garantie conducteur…

La garantie conducteur : importante… mais facultative

La garantie « conducteur » n'est pas forcément incluse dans votre contrat d'assurance auto. Elle est pourtant essentielle : c’est elle qui couvre vos dommages corporels en cas d’accident responsable.

Certains assureurs intègrent automatiquement cette garantie dans tous leurs contrats, « au tiers » comme « tous risques », mais d’autres ne la proposent qu’en option.

Sans cette garantie, vous ne touchez aucune indemnité en cas de blessure. Alors lisez bien votre contrat, et vérifiez qu'il contient cette protection essentielle pour garantir votre sécurité, et votre sérénité !

Les franchises et conditions d’une assurance auto

En parallèle des garanties proposées par l’assureur, il est important de consulter les franchises et conditions qui leur sont liées. Car si deux contrats proposent une même garantie, les conditions de mise en œuvre et d’indemnisation ne sont pas forcément les mêmes.

La franchise. Elle désigne la somme que vous allez devoir verser à l’assureur en cas de sinistre. En pratique, il s'agit d'une retenue appliquée par votre assureur sur le montant de votre indemnisation. Cette somme correspond au reste à charge de l’assuré, car elle n’est pas remboursée par l’assurance. Pour chaque garantie et situation de sinistre, votre contrat doit préciser le montant de la franchise associée.
Selon les différents contrats d'assurance auto, il peut s’agir d’une franchise fixe ou relative, calculée dans ce cas en pourcentage de l’indemnisation.

Les conditions. Le contrat d’assurance auto doit préciser pour chaque garantie les conditions de réparation et d’indemnisation. Par exemple en cas de vol, il existe plusieurs modes d’indemnisation possibles : la valeur à neuf, la valeur d’achat, ou la valeur à dire de l’expert. Le montant indemnisé ne sera alors pas le même. Pour d’autres garanties, comme celle pour le conducteur, c’est le plafond d’indemnisation qui peut fluctuer selon les assureurs.