Assurance au kilomètre, comment ça marche ?

Ces dernières années ont vu se développer en France le modèle de l’assurance PAYD (Pay as you drive, payez comme vous conduisez), qui est né aux Etats-Unis.

Le principe est simple : le montant des cotisations de votre assurance auto est défini par rapport au nombre de kilomètres que vous parcourez chaque année.

Ainsi, plus vous roulez, plus vous payez. Ce qui est logique car plus vous roulez, plus le risque d’être impliqué dans un sinistre augmente.

Des garanties identiques

Si vous souscrivez une assurance auto au kilomètre, les garanties incluses dans votre contrat seront exactement les mêmes que dans le cadre d’un contrat d’assurance auto classique avec kilométrage illimité : 

Intéressant pour les petits rouleurs

En fonction du nombre de kilomètres que vous parcourez annuellement, opter pour une assurance auto au kilomètre peut se révéler très intéressant pour réaliser d’importantes économies, parfois jusqu’à 30% par rapport à un contrat classique.

Ce type d’assurance intéressera donc les "petits rouleurs" conduisant peu leur véhicule :

  • citadins utilisant le réseau de transports en communs ou le vélo,
  • adeptes du covoiturage,
  • jeunes conducteurs,
  • personnes âgées,
  • propriétaires de véhicules "secondaires" destinés à moins circuler : camping-car, voiture de collection…

Estimez bien vos besoins !

Sur le papier, l’assurance auto au kilomètre peut être très intéressante. Toutefois, si vous dépassez le nombre de kilomètres prévu dans votre contrat d’assurance auto, vous devrez payer un supplément, et ainsi perdre tout ou partie des économies réalisées sur vos primes d'assurance.

A l'inverse, si vous effectuez moins de kilomètres que le forfait prévu, certains contrats d’assurance auto remboursent le trop-perçu, ou acceptent le report des kilomètres non parcourus sur le forfait de l’année suivante.

Multipliez les devis

Pour trouver la bonne assurance auto qui vous fera payer moins cher, n’hésitez pas à demander des devis chez plusieurs assureurs.

En effet, toutes les compagnies d’assurance ne pratiquent pas forcément le système de l’assurance au kilomètre. Et pour celles qui le pratiquent, les modalités peuvent varier. Ainsi on pourra vous proposer :

  • un forfait kilométrique théorique déterminé à l’avance (généralement 8 000 km par an, parfois 4 000) ;
  • un tarif minoré en fin d’année, en fonction du kilométrage effectivement parcouru.

En pratique

Pour vérifier le kilométrage réalisé, l’assureur et l’assuré relèvent ensemble le compteur kilométrique du véhicule assuré, le jour de la souscription du contrat.

Par la suite, le compteur est vérifié :

  • chaque année au renouvellement du contrat,
  • en cas de sinistre,
  • parfois de façon aléatoire en cours de contrat.

L’avenir du « Pay as you drive »

GPS, boîtiers connectés… L’évolution des technologies multiplie les dispositifs permettant de connaître précisément votre kilométrage. 

Intégrés à votre véhicule, ces dispositifs enregistrent et fournissent à votre assureur un décompte exact des kilomètres parcourus en temps réel. Ainsi, votre assurance auto pourra vous être facturée au kilomètre près, sur la base de ces relevés.