L'information utile et les outils pratiques au service de vos intérêts
Suivez-nous

Ici votre assurance auto à partir de
12 € /mois

+ de 80 offres comparées

Je compare les assurances autos illustration voiture

Les 10 règles d'or pour payer moins cher son assurance auto

assurance auto moins cher

Juste après le logement, la voiture est le second poste de dépense des ménages français. Achat, entretien et assurance, autant de frais qui ont un impact important dans le budget des automobilistes. Relativement coûteuse, la prime d’assurance auto est déterminée en fonction des critères liés au véhicule mais également au profil du conducteur. Mais alors comment payer moins cher son assurance auto ? Voici les 10 règles d’or pour faire baisser le coût de votre assurance auto.

Quelle est l’assurance auto la moins chère en 2020 ?

Assurance auto, où paye-t-on le moins cher ?

Assurance auto pas chère selon votre profil 

Véhicules les plus vendues : Palmarès des assurances auto les moins chères

1- Bien conduire ça rapporte

En assurance auto, les compagnies appliquent le système du bonus-malus. Il récompense les bons conducteurs et pénalise ceux responsables d’un accident. Ainsi, si vous ne provoquez pas d’accident pendant un an, vous bénéficiez d’un « bonus » qui fait baisser le prix de votre assurance auto de 5%. Ce principe se renouvèle chaque année sans accident jusqu'à atteindre 50 % de bonus maximum au bout de 13 ans de conduite sans sinistre responsable (à noter : un conducteur bénéficiant d'un bonus 50 depuis au moins 3 ans ne sera pas sanctionné par un malus lors de son premier accident responsable).

Année sans accident responsableCalcul du coefficientBonus
Année de référence1
1ère année1 x 0,950,95
2ème année0,95 x 0,950,90
3ème année0,90 x 0,950,85
4ème année0,85 x 0,950,80
5ème année0,80 x 0,950,76
6ème année0,76 x 0,950,72
7ème année0,72 x 0,950,68
8ème année0,68 x 0,950,64
9ème année0,64 x 0,950,60
10ème année0,60 x 0,950,57
11ème année0,57 x 0,950,54
12ème année0,54 x 0,950,51
13ème année0,51 x 0,950,50

A l’inverse, si vous êtes responsable d’un accident, vous subissez un « malus » de 25 % sur le prix de votre assurance auto. Contrairement au bonus, le malus ne se calcule pas par année mais par sinistre responsable, autrement dit, si vous avez deux accidents responsables la même année vous allez le sentir passer sur votre prochaine cotisation annuelle !

A noter : le malus est lui aussi plafonné et ne peut pas dépasser 350 % du tarif de la prime de base.

Et si vous adoptiez l’éco-conduite ?

Doublement bénéfique, l’éco conduite a un impact direct sur l’environnement (réduction des émissions de gaz à effet de serre) mais également sur vos dépenses automobiles (carburant, assurance, limitation des risques d’accident …). Pour cela le conducteur adopte une conduite responsable et attentive (accélération progressive, conduite à bas régime, limitation des freinages brusques, anticipation …). En pratiquant une conduite éco-citoyenne au quotidien, vous réduirez les risques de sinistres et accumulerez ainsi du bonus, entrainant sur le long terme une réduction de votre prime d’assurance auto.

2- Privilégiez une assurance au tiers plutôt que tous risques

Pour circuler en toute légalité, la loi française impose d’assurer votre véhicule en responsabilité civile, c’est-à-dire de souscrire au minimum une assurance au tiers. Cette formule d’entrée de gamme garantie l’indemnisation des tiers en cas d’accident responsable. Basique elle est par conséquent moins chère qu’une assurance tous risques.

L’assurance au tiers est intéressante dans le cas où vous possédez un véhicule de faible valeur comme une voiture d’occasion de plus de 7 ans. Mais attention : ce choix en apparence économique peut se révéler être une très mauvaise affaire si, en cas de sinistre responsable, vous vous retrouvez avec de grosses réparations ou la nécessité de remplacer un véhicule acheté à crédit par exemple. En effet, dans ce cas vous vous retrouveriez à payer le crédit d'un véhicule que vous n'avez plus tout en étant confronté à la nécessité d'en acheter un nouveau.

3- Abriter votre véhicule dans un garage fermé plutôt que dans la rue

Entreposer votre voiture dans un garage peut vous permettre de réduire la facture de votre assurance auto. En effet, la plupart des assureurs prennent en considération le lieu de stationnement de votre véhicule. Plus le lieu est sûr (risque moindre de vol, vandalisme, accident climatique ...), moins chère sera votre prime. Il est ainsi plus avantageux de garer sa voiture dans un garage plutôt que dans la rue.

4- Assurer un véhicule à faible motorisation

Voiture sportive, grosse berline, assurer une voiture puissante à un coût. La motorisation est déterminante dans le calcul de la prime d’assurance auto car elle présente plus de risques d’accident. Plus le véhicule sera puissant, plus chère sera l’assurance. Une règle d’autant plus coûteuse pour un jeune conducteur. Inexpérience et moteur puissant ne font pas bon ménage et peuvent vite faire grimper la note d'assurance auto. Certains assureurs vont jusqu’à refuser d'assurer les jeunes conducteurs possédant un véhicule puissant.

Pour faire des économies, il est donc préférable de choisir une petite cylindrée facile à assurer et moins coûteuse.

Palmarès des voitures les moins chères à assurer

5- Éviter les voitures parmi les modèles les plus volées en France

Palmarès des voitures les plus volées en 2018 (Auto Plus)

ClassementModèle
1Renault Clio IV
2BMW X6
3Smart Fortwo
4Land Rover Range Rover / Range Rover Sport
5BMW Série 6
6Renault Mégane IV
7DS 3/DS 3 Cabrio
8Renault Twingo I
9Land Rover Range Rover Evoque
10BMW X5

Source : https://www.auto-moto.com/actualite/en-chiffres/voitures-plus-volees-classement-2017-2018-modeles-concernes-france-157548.html#item=1

Le saviez-vous ? Alors que la citadine Renault Clio IV figure parmi les voitures les plus vendues en France, elle remporte également la tête du palmarès des voitures les volées. Elle est suivie de près par la BMW X6 puis par la Smart Fortwo en troisième position.

Pour vous protéger et réduire le risque de vol des solutions existent : installation d'une alarme électronique ou d’un antivol mécanique par exemple. Ce type d’équipement permet chez certains assureurs de faire baisser le tarif de votre assurance auto.  

6- Augmenter le montant de vos franchises

La franchise est la somme qui reste à charge de l’assuré en cas de sinistre sauf si un tiers responsable est identifié, auquel cas vous n'avez pas à subir de franchise puisque c'est son assurance qui rembourse vos dommages.

Quand vous choisissez une assurance auto, vous avez le choix entre plusieurs montants de franchises. Or plus la franchise est haute, moins la somme prise en charge par l’assurance sera élevée et donc plus le prix de votre assurance auto sera faible. Pour faire baisser le prix de votre assurance auto, il peut donc être intéressant de renégocier à la hausse votre franchise.

Attention néanmoins à déterminer un montant de franchise que vous serez capable d'assumer financièrement en cas de sinistre.

7- Effectuer des trajets loisirs uniquement

En assurance auto, l’usage de la voiture à une influence sur votre prime. Ne pas vous servir de votre voiture pour vous rendre au travail peut vous permettre des économies de l’ordre de 30% environ. Les assureurs proposent généralement des réductions tarifaires aux automobilistes qui ne conduisent que sur leur temps libre et pour les loisirs. N’hésitez pas à le préciser à votre assureur !

8- S’assurer comme conducteur secondaire

Jeune conducteur ou conducteur occasionnel avez-vous pensé à vous assurer comme conducteur secondaire sur le contrat d’un proche ? Si vous ne conduisez pas de façon régulière, cette alternative peut être un bon compromis pour réduire la facture d’assurance auto. Rattaché au contrat d’un proche, vous bénéficiez des mêmes garanties que lui, à un tarif moindre que si vous vous assuriez en tant que conducteur principal.

Particulièrement avantageuse pour les jeunes conducteurs dont les primes sont très coûteuses, elle leur permet également d’accumuler du bonus. De fait, le conducteur secondaire bénéficiera de prix plus avantageux s’il désire s’assurer à son nom sur son propre véhicule plus tard.

Soyez vigilant toutefois dans l’usage du véhicule. En effet, en tant que conducteur secondaire vous ne devez pas conduire plus que l’assuré principal et jamais pour vos déplacements domicile-travail ou domicile-école. Dans le cas contraire vous seriez considéré comme conducteur principal et donc en fraude avec votre assurance. Une faute qui pourrait avoir de lourdes conséquences en cas d’accident responsable notamment. Votre assureur pouvant se retourner contre vous.

9- Souscrire une assurance auto sur-mesure

Par simplicité, un conducteur est souvent tenté de souscrire un pack « classique » d’assurance auto. Or choisir un niveau de garantie adapté à vos besoins réels est pourtant un bon moyen pour payer votre prime moins chère. L’assurance à la carte permet ainsi d’ajuster ou de supprimer des garanties pour ne garder que celles qui vous sont réellement nécessaires. Un petit rouleur n’aura par exemple pas les mêmes besoins en termes de garanties qu’un conducteur parcourant beaucoup de kilomètres. 

L’assurance au kilomètre pour payer moins cher

De plus en plus, d’assureurs proposent des formules d’assurance au kilomètre. Cette offre peut s’avérer très rentable pour les conducteurs parcourant peu de kilomètres à l’année (moins de 5 000 km/an en moyenne). En fonction de votre kilométrage, vous vous verrez proposer deux types d’offres :

  • Forfait kilométrique annuel basé sur une estimation de l’usage de votre véhicule. Sachez qu’en cas de dépassement, vous pouvez faire l’objet d'une pénalité financière. De plus, en cas de sinistre, votre assurance peut refuser de vous couvrir. A l’inverse, si le kilométrage parcouru est inférieur à l'estimation souscrite, certains assureurs prévoient une réduction de votre assurance ou un report l'année suivante.
  • « Pay as you drive » : cette formule s’appuie sur le nombre de kilomètres réellement parcourus au cours de l’année via un boitier électronique disposé dans votre véhicule.

Bon à savoir : L’assurance au kilomètre peut être une solution intéressante pour les voitures de collection qui parcourent peu de kilomètres sur l'année.

L’assurance auto connectée

Grâce à l’installation d’un boitier connecté dans votre voiture, vous allez pouvoir faire baisser votre note d’assurance auto. Le boitier analyse votre conduite (freinages brusques, vitesse moyenne, accélération, kilomètres parcourus…) et transmet l’information à votre assureur qui vous appliquera une remise ou une surprime en fonction des risques que vous avez pris mais aussi en fonction de vos habitudes de conduite (conduite de jour ou de nuit, en semaine ou week-end, courts ou longs trajets, etc.) En adoptant une conduite prudente votre prime d’assurance auto diminue, jusqu’à 50 % selon les compagnies.

Notre conseil : Ne réduisez pas vos garanties au détriment de votre sécurité pour économiser immédiatement. Sur le long terme en cas d’accident responsable, vous pourriez vite perdre au change et risquer d’en payer le prix fort. Si vous pouvez vous passer de certaines garanties superflues, d’autres comme la garantie conducteur restent indispensables. 

10- Comparer les assurances autos pour faire de belles économies

Faire le point régulièrement sur vos besoins avec votre assureur et comparer les différentes offres sur le marché est un vrai bon plan pour faire des économies rapidement. Grâce à la loi Hamon il est désormais plus facile de changer d’assureur dès le premier anniversaire de votre contrat. Pour vous aider les comparateurs d’assurance auto vous permettent d’obtenir des devis de nombreuses compagnies en quelques clics seulement. Vous pourrez évaluer les différentes offres et soit renégocier votre contrat actuel avec votre assureur ou changer de compagnie pour un contrat qui vous correspond davantage et à moindre frais.

COMPARER LES ASSURANCES AUTO avec notre partenaire Minute Auto