Un modèle en quête de légitimité

Les assureurs en ligne redoublent d'investissements publicitaires pour séduire de nouveaux assurés. Ces compagnies d'assurance sont aussi largement plébiscitées par les comparateurs d'assurances, sur lesquels 73% des requêtes concernent l'assurance auto.

Pourtant, d'après une étude récente, l'assurance en ligne a encore du mal à s'imposer en France. Elle n'y représente que 3% des parts de marché, contre 10% en Espagne et jusqu'à 70% en Grande-Bretagne !

Plusieurs raisons peuvent expliquer ce manque d'engouement des assurés français.

Des assureurs pas si nouveaux...

La plupart des compagnies d'assurance en ligne apparues ces dernières années, sont en fait des filiales des compagnies traditionnelles. Par exemple, Direct Assurance est une filiale d'AXA ; Amaguiz une filiale de Groupama, etc. D'autres affichent plus clairement leur appartenance, à l'image d'idmacif, explicitement liée à la MACIF.

La création de ces nouvelles enseignes répond bien sûr au contexte actuel de crise économique, qui pousse les Français à être chaque jour plus attentifs à leur budget. La stratégie des assureurs vise donc à développer de nouvelles marques, pour "garder" des assurés tentés de résilier leur assurance auto au profit d'une moins chère.

Le point d'entrée : des tarifs attractifs

Le plus souvent, les assureurs en ligne proposent des tarifs très compétitifs, pour ne pas dire imbattables. Pour les assurés, cet argument du prix est bien sûr important, à plus forte raison en période de crise économique.

Les Français y voient un bon moyen de retrouver du pouvoir d'achat, puisque le poste "assurances" pèse en moyenne 5% dans le budget des ménages !

La fidélité pas vraiment récompensée

Sur les forums spécialisés en automobile et/ou en assurance auto, un nombre très important d'internautes dénoncent une pratique qui semble commune aux assurances en ligne. En effet, si le tarif d'appel est très attractif pour les nouveaux clients, beaucoup se plaignent d'une hausse de leur prime d'assurance dès la 2ème année, parfois jusqu'à 20% !

Certains assurés vont même jusqu'à réaliser un devis fictif chez leur propre assureur en ligne, comme s'ils étaient de futurs clients. Ils se voient alors proposer un tarif moins élevé que ce qu'ils paient actuellement, après une ou deux années d'ancienneté... et de cotisations !

Un motif de résiliation légitime

Si les hausses de tarifs de votre assureur ne sont justifiées ni par une nouvelle garantie imposée par la loi, ni par une aggravation du risque couvert, vous disposez alors d'un motif légitime pour résilier votre assurance auto, sans attendre l'échéance de votre contrat !

Attention aux coûts cachés

Il n'y a pas de secret : si les assureurs en ligne proposent des tarifs aussi bas, c'est parce qu'ils n'ont pas d'agences physiques coûteuses en frais (loyers, électricité, charges diverses...). Le service clientèle est dématérialisé, et joignable selon les assureurs :

  • par e-mail,
  • par chat,
  • par téléphone (souvent à un numéro d'appel surtaxé, et/ou avec un long temps d'attente)

Bien sûr, quand on fait le choix d'une assurance auto en ligne, on est préparé à ne pas avoir d'interlocuteur en face-à-face. Mais de nombreux internautes se plaignent du manque de disponibilité et de réactivité des services clientèle, notamment en cas de sinistre et de réclamation...

Des résiliations sauvages !

Sur les forums, de nombreux témoignages convergent pour dénoncer la résiliation brutale de leur contrat par leur assureurdès le premier sinistre. Parfois même alors que l'assuré n'est pas responsable !

Pour être valable, cette possibilité de résiliation unilatérale à l'initiative de votre assureur doit être clairement stipulée dans votre contrat, au paragraphe "résiliation".

Lire à ce sujet l'article "Votre assureur peut-il résilier unilatéralement votre contrat ?"Lire à ce sujet l'article "Votre assureur peut-il résilier unilatéralement votre contrat ?"

Obligation d'information

S'il décide de résilier unilatéralement votre contrat suite à un sinistre, votre assureur est tenu de vous en informer par courrier recommandé avec AR. Votre résiliation interviendra 30 jours après cette notification.

L'assureur doit alors vous rembourser la partie de la cotisation qui correspond à la période restant jusqu'à la prochaine échéance et où les risques ne sont plus garantis.

Des garanties à la hauteur ?

Si les tarifs affichés par les compagnies d'assurance en ligne sont plus bas, c'est aussi parce que, bien souvent, le niveau de garantie est moindre. Ou que les garanties sont soumises à des franchises plus élevées que celles pratiquées par les assureurs traditionnels.

Par exemple dans le cas de la garantie conducteur, l'indemnisation en cas d'invalidité permanente est souvent plafonnée à 400 000 / 500 000 euros, là où elle se situe plus généralement autour de 800 000 ou 1 million d'euros chez un assureur traditionnel.
En cas d'accident grave entraînant une situation de handicap, songez aux frais engendrés en plus de la perte de vos revenus : adaptation de votre habitat, véhicule spécial, appareillages,...

Bien sûr, à chacun de faire ses choix en fonction de son budget et de ses attentes. Mais malheureusement, peu d'assurés sont conscients que les garanties des assureurs en ligne sont souvent réduites. Et il ne faut pas compter sur les assureurs pour communiquer sur ces aspects... Alors prenez bien le temps de lire en détail les contrats qui vous sont proposés !

Conclusion : Assurance traditionnelle ou en ligne, comment choisir ?

Si beaucoup d'assurés ont des raisons sérieuses de critiquer leur assurance en ligne, un grand nombre semblent en être satisfaits. Et puis, il y a aussi beaucoup de déçus parmi les assurés des compagnies traditionnelles !
Chaque compagnie d'assurance applique sa propre politique, tant au niveau des tarifs qu'au niveau des garanties proposées. A vous de faire votre choix, en fonction de vos priorités et de votre budget.

Pour vous faire une idée, vous pouvez aussi utiliser un comparateur d'assurance auto. Mais encore une fois, ne regardez pas que les tarifs!

Dans tous les cas, si vous décidez de souscrire une assurance auto en ligne, sachez que vous disposez d'un délai de rétractation de 14 jours.