Alcoolémie : les conséquences sur votre assurance auto

En plus du paiement de l’amende, de la suspension ou du retrait de votre permis de conduire, vous allez devoir faire face à des sanctions de la part de votre assureur. Elles varient suivant les assureurs et la gravité des faits.

La majoration de votre prime d’assurance

Après un accident où vous avez été contrôlé positif à l’alcool, votre assureur peut appliquer une majoration de 150 % sur votre prime d’assurance si aucune autre infraction n’est constatée. Par contre, si d’autres infractions (délit de fuite, refus d’obtempérer…) viennent s’ajouter, la majoration de votre prime peut grimper jusqu’à 400 %.

La suppression de certaines garanties

Les garanties de votre contrat contiennent des exclusions. Il s’agit de situations dans lesquelles votre assureur peut refuser d’indemniser vos dégâts corporels ou matériels. L’alcoolémie et la prise de stupéfiants sont des exclusions de garanties. Par conséquent, si vous avez été contrôlé positif à l'alcool lors d'un accident, votre compagnie d’assurance ne va pas indemniser les dommages que vous avez subis.

Par contre, votre assureur ne peut pas suspendre la garantie responsabilité civile de votre contrat. Autrement dit, si vous êtes responsable de l’accident, il va prendre en charge les dommages corporels et matériels causés à autrui.

La résiliation de votre contrat

Si vous avez été contrôlé en état d’ébriété au volant de votre voiture, votre assureur peut décider de résilier votre contrat d’assurance auto en vous laissant un préavis de 1 mois pour en trouver un nouveau. Dans les faits, vous risquez de rencontrer des difficultés pour trouver un assureur qui accepte votre demande d’adhésion avec vos antécédents. En effet, quand votre assurance auto est résiliée, votre identité et le motif de la résiliation sont inscrits dans le fichier Agira. Ce dernier est accessible par l’ensemble des compagnies d’assurance qui le contrôlent avant la souscription du contrat. Ainsi, vous ne pouvez pas mentir sur votre situation. L’alcool et la prise de stupéfiants sont les principaux motifs de refus d’assurance devant les sinistres, le défaut de paiement des cotisations et l’âge.

Conseils pour vous aider à retrouver une assurance auto

Après une résiliation suite à un état d’ébriété au volant, la recherche d’une nouvelle assurance ne va pas être une tâche aisée. Voici quelques conseils pour faciliter la recherche d’un nouveau contrat et faire face à la surprime.

Choisissez une voiture d’occasion

Les caractéristiques de votre voiture influencent le montant de vos cotisations. Par conséquent, pour faire face à la surprime, vous pouvez changer de véhicule. En achetant une voiture essence, de petite cylindrée avec une cote à l’argus faible, vous maximisez vos chances de baisser le prix de votre assurance auto.

Optez pour la formule la moins chère

L’assurance auto au tiers est la formule la moins chère proposée par les assureurs. En souscrivant ce type de contrat, vous pouvez donc espérer des économies intéressantes sur le prix de votre assurance auto.

Je trouve une assurance auto au tiers

Privilégiez des assureurs spécialisés dans les conducteurs résiliés

Certains assureurs ont décidé de se spécialiser dans les conducteurs résiliés. Ils proposent donc des offres adaptées à votre situation. Elles correspondent généralement à une assurance au tiers avec dans certains cas l’accès à des garanties complémentaires. En vous adressant directement à eux, vous augmentez considérablement vos chances pour que votre demande d'adhésion soit acceptée.

Comparez plusieurs offres

En mettant en concurrence plusieurs assurances auto, vous allez avoir plus de facilité à trouver des contrats avec des tarifs compétitifs. Pour cela, nous vous proposons d’utiliser gratuitement notre comparateur en ligne. Grâce à cet outil, vous pouvez dénicher les offres les moins chères du marché en moins de 5 min depuis votre domicile. Certains assureurs partenaires de notre comparateur proposent des offres spéciales pour les conducteurs résiliés.

Je compare les assurances auto

Faites appel au Bureau Central de Tarification

Après 2 refus de la part d’assureurs, vous pouvez faire appel au Bureau Central de Tarification (BCT) en dernier recours. Cet organisme indépendant peut vous aider à trouver une assurance auto quels que soient votre profil ou vos antécédents. En effet, le BCT a le pouvoir d’imposer à un assureur de vous couvrir au minimum avec une assurance auto responsabilité civile. C’est à vous de lui proposer un assureur. Par la suite, le BCT se chargera de fixer le montant de vos cotisations.